huitième ville, Lyon

Lyon de nuit :

6861034486_949273b1d1_c

 

Et son histoire : si le lieu est habité depuis la Préhistoire, la première ville, nommée Lugdunum, date de la Rome antique. Sous l’Empire romain, Lyon devient une puissante cité, capitale de la Gaule romaine. La chute de l’Empire romain la relègue à un rôle secondaire dans l’espace européen en raison de son éloignement des centres de pouvoir. Puis la division de l’Empire carolingien la place en position de ville frontière. La cité rhodanienne garde ces deux caractéristiques — influence réduite et situation périphérique — durant tout le Moyen Âge. Jusqu’au xive siècle, le pouvoir politique est tout entier entre les mains de l’archevêque, qui protège jalousement l’autonomie de sa ville. Il faut attendre 1312 – 1320 pour voir une institution consulaire prendre le pouvoir, au moment même où la cité intègre définitivement le royaume de France.

À la Renaissance, Lyon se développe considérablement et devient une grande ville commerçante européenne. Napoléon aide à son redressement par un soutien aux soyeux, qui arrive en même temps que la mise au point du métier Jacquard.
À la sortie de la guerre, Lyon se redresse rapidement et connaît un vigoureux développement urbain, avec l’édification d’un grand nombre de quartiers d’habitation. Dotée d’industries puissantes et d’un secteur tertiaire en plein essor, la ville tient son rang de grande métropole française et européenne.Grâce à sa localisation et son influence, la ville grandit et s’enrichit rapidement. Des aqueducs sont construits, à des dates délicates à estimer, peut-être entre 20 av. J.-C. et 10 av. J.-C.20. De nombreux monuments sont rapidement édifiés. Le premier est le théâtre, le plus ancien de Gaule, inauguré entre 16 av. J.-C. et 14 av. J.-C, dont la capacité est de 10 700 places. En 19 apr. J.-C. est inauguré l’amphithéâtre des Trois Gaules, agrandi vers 130-136. À la même époque, l’autel du sanctuaire fédéral des trois Gaules est rénové.

220px-Schéma_-_Lyon_époque_romaine_-_avec_nécropoles_-_voies_romaines_-_constructions_-_Lugdunum

 

 
Lyon, au cœur du Moyen Âge, est une cité largement indépendante et dominée par les forces ecclésiastiques locales. Se développant lentement, elle est marquée par un immobilisme intellectuel et institutionnel.Avec la forte immigration vietnamienne des années 1970, une solide communauté bouddhiste s’est implantée à Lyon, vivant en bonne intelligence avec les autres religions. Elle dispose depuis 1990 d’une pagode à Sainte-Foy-les-Lyon

Laisser un commentaire

Amateurdephotos |
✍️ Sur le fil de Salomé ~ j... |
Eleophoto |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Art Drone Image
| Journalmila
| Souvenirs de Nantes